Le découpage d’un immeuble en copropriété

Même s’il est plus complexe, le découpage d’un immeuble en copropriété lors de la revente peut s’avérer beaucoup plus rentable pour le propriétaire. Les avantages sont nombreux. Néanmoins, il y a des préalables avant de procéder au découpage et à la vente.

Le diagnostic technique, le premier préalable

Comme pour toute vente, le diagnostic technique est un préalable obligatoire pour tout vendeur. Il s’agit d’un contrôle expert sur l’état général de l’immeuble, état de la toiture, de la façade, des installations. Un diagnostic de la performance énergétique est aussi obligatoire pour connaitre la consommation énergétique du bien. Mesure obligatoire, ce diagnostic peut également influer sur le prix du bien. Un bon score peut faire augmenter la valeur du bien.

L’avertissement des locataires, second préalable

Si vous avez des locataires, il est essentiel de les prévenir de votre projet au moins 6 mois avant la fin du bail en cours. D’ailleurs, les locataires sont priorisés lors de la vente. C’est seulement lorsqu’ils n’y manifestent pas d’intérêt que vous pouvez proposer la revente aux tiers.

La division en plusieurs lots

Vous devez faire appel à un géomètre afin que ce dernier dresse l’état descriptif de la division. Le coût de cette opération est autour de 150 € par lot, un lot pouvant être constitué par un appartement, une cave, ou encore un jardin. Additionnez à ces coûts la rédaction du règlement de copropriété par un géomètre ou un notaire ainsi que la mise en conformité du règlement. La rédaction coûte 466 € tandis que la mie en conformité 233 €.

Chaque lot peut avoir un prix différent selon son assiette et ses caractéristiques. Vous pouvez donc obtenir un meilleur prix que si vous optiez pour une vente d’immeuble entier. Néanmoins, vous devez attendre la fin des baux en cours avant de pouvoir procéder au découpage et à la vente.

Leave Your Comment Here